3

CAMPING BORÉAL : JOYAU DE BAIE-COMEAU

Nous aurions aussi pu titrer sans risque « Le plus beau camping du Québec ». Niché dans un écrin de nature à un jet de pierre de Baie-Comeau, l’endroit présente indéniablement le haut standard de ce que devraient être les campings d’aujourd’hui. Pas trop urbanisé, mais complet sans compromis avec moult détails.

On nous en avait dit grand bien du Camping Boréal de Baie-Comeau, mais on ne s’attendait pas à ce que ce soit si bien. Dès l’arrivée, il y a lieu de croire à un camping en apparence comme bien d’autres. C’est cependant au gré du séjour et à la découverte des multiples détails que le lieu prend toute sa distinction.

Cela peut sembler paradoxal, mais les créateurs de l’endroit avaient peu de génétique de campeurs, si ce n’est quelques sorties en camping sauvage. Non plus sont-ils allés s’inspirer de ce qui se fait ailleurs. Bien des tenanciers de campings Québec auraient toutefois intérêt à aller s’inspirer de l’endroit.

C’est en 2011 que débutèrent les premiers travaux de défrichage d’un terrain situé en bordure d’un joli lac et adjacent à la station de ski du Mont-Ti-Basse. Le camping compte aujourd’hui 168 sites dont une centaine sont réservés à des saisonniers.

Si le camping se fond si bien dans la nature, c’est d’abord qu’il y a absence de poteaux et fils électriques. Les emplacements sont soigneusement aménagés dans la partie boisée tandis que les sites à entrée directe (pull-through ), ont droit à des bordures végétalisées suffisamment larges pour ne pas souffrir de son voisin.

La station de vidange a été judicieusement placée à la sortie sans que tous soient témoins de l’opération. Afin d’accélérer celle-ci, un tuyau de drainage et un boyau d’eau sont déjà prêts à être raccordés, évitant ainsi de sortir son propre attirail. Les sites sans égout ont droit à un service mobile de vidange.

L’aire centrale d’animation est complète avec ses jeux multiples, glissade, parc pour enfants et séances d’exercices. Et que dire du pavillon de jeux qui fera oublier les jours de pluie. De quoi tenir loin les enfants des tablettes mobiles.

En soirée, place au cinéma extérieur avec un système de son digne des cinémas maison. Pas de risque de revoir le même film en saison, car la cinémathèque du camping compte plus de 200 titres.

À la fois près de la ville, mais aussi assez éloigné de toute offre de restauration, on retrouve un sympathique petit resto qui n’a rien à envier à bien d’autres du même type qui ne sont pas toujours aussi soignés.

L’ajout le plus spectaculaire aura été en 2018 l’aménagement d’un mini parc aquatique jouxtant la piscine. L’endroit est si prisé qu’il attire même les gens de la région en forfait de jour.

Le lac attenant au secteur des voyageurs a beau être modeste, il n’en demeure pas moins intéressant. Location de canots et kayaks sont offerts depuis une plage de sable.

Toujours en mode développement/amélioration, les promoteurs ont dans la mire, la construction d’un pavillon communautaire qui remplacera le grand chapiteau déjà très utilisé. Cette addition devrait consolider l’ensemble de l’offre du camping.

Les sites saisonniers étant principalement situés en flanc de terrain, la présence de voiturettes de golf est très importante. Il y en a d’ailleurs une offerte en location. S’il devait y avoir une inquiétude à cet égard, ce serait celle de rendre permissible son usage sans surveillance chez les jeunes, surtout avec des routes pentues. Fort heureusement, la circulation automobile est limitée sur le site, car tous les visiteurs doivent obligatoirement stationner à l’extérieur du camping.

L’assise de ce camping repose sur un trio de proprios visiblement en symbiose. Jimmy Mignault, ébéniste minutieux de son métier veille à la planification. Son frère Harold (photo ci-haut), travailleur infatigable est un exécutant très présent. La conjointe de Jimmy, Manon D’Astous assure les tâches administratives en veillant à l’ajout de petits détails que ses antécédents de designer lui confèrent. On comprend mieux la motivation qui les anime…. « Toujours à la recherche de la différence ».

– AUTRES DÉTAILS QUI DONNENT LA VALEUR AJOUTÉE –

  • Petits sentiers éclairés le soir
  • Parking à chien
  • Accents décoratifs dans les toilettes dignes d’un établissement hôtelier
  • Belvédère d’observation avec vue imprenable au terme cependant d’une ascension corsée
  • Copieux programme d’activités
  • Poubelles à proximité des sites sans obligation d’aller au méga conteneur
  • Propreté exemplaire
  • Personnel omniprésent et avenant

* Visité en juillet 2019 d’abord pour 4 nuits, prolongées à 6 nuits.

À LIRE AUSSI : « Manic 2 sans complexe de Manic 5 »

-PARTEZ À LA DÉCOUVERTE D’AUTRES HISTOIRES CÔTIÈRES :  « Côte-Nord : encore et encore … »

Boréal 800 13

Boréal 800 13

Boréal 800 19

Boréal 800 19

Boréal 800 32

Boréal 800 32

Boréal 800 1

Boréal 800 1

Boréal 800 29

Boréal 800 29

Boréal 800 23

Boréal 800 23

Boréal 800 21

Boréal 800 21

Boréal 800 31

Boréal 800 31

Boréal 800 25

Boréal 800 25

Boréal 800 16

Boréal 800 16

Boréal 800 17

Boréal 800 17

Boréal 800 30

Boréal 800 30

Boréal 800 18

Boréal 800 18

Boréal 800 10

Boréal 800 10

Boréal 800 9

Boréal 800 9

Boréal 800 12

Boréal 800 12

Boréal 800 7

Boréal 800 7

Boréal 800 27

Boréal 800 27

Boréal 800 6

Boréal 800 6

Boréal 800 14

Boréal 800 14

Boréal 800 11

Boréal 800 11

Commentaires 3

  1. Très beau reportage Roger !

    Effectivement, nous confirmons le tout après y avoir passé un excellent séjour il y a quelques semaines. Sans parler des gens de Baie-Comeau, on ne peut plus accueillants. Merci a Guylaine et Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *