1

CÔTE-NORD : VR EN VILLE À SEPT-ÎLES

Il y a des campings de destination où on y séjourne en profitant pleinement des installations et de l’animation. Il y a aussi des campings d’accommodement où on recherche que les services de base sans obligation de débourser plus pour ce que l’on n’utilisera pas, car l’objectif est de découvrir la ville et non le camping lui-même. La halte de VR de Sept-Îles est de cette deuxième catégorie.

Situé derrière la Maison du tourisme de Sept-Îles, l’endroit offre seulement 18 sites avec une vue imprenable sur la baie. Au cout nominal de 30$ la nuit, on peut parler d’un prix plus que raisonnable pour les 3 services (30amp). Certes, il y a l’opportunité du stationnement gratuit du Walmart le long du très bruyant boulevard des Montagnais, mais on comprend mal qu’on puisse se priver d’une telle offre à rabais en pleine ville, surtout pour plus d’une nuit.

L’aménagement des sites est correct quoique certains ajustements s’imposeraient comme le puisard d’eau noire situé en fond de terrain, loin de l’emplacement habituel à côté des bornes d’eau/électricité. Une rallonge de tuyau sera nécessaire, à défaut, une station de vidange se trouve à la sortie.

Les utilités sont d’ailleurs situées côté chauffeur pour les terrains impairs et côté passager pour les terrains pairs. Une information à prendre en considération au moment de la réservation suggérée en haute saison. Le signal wifi gratuit sera plus perceptible surtout sur les 8 premiers sites quoiqu’au site no:13, nous avons capté celui-ci sans ambages.

La vue sera également sans obstruction pour la première moitié des emplacements et avec un bas buisson pour les autres. Les couchers de soleil sont sans pareil sur la baie. Une petite tourelle permet aussi de mieux observer le spectacle.

Les tentes ne sont pas permises ailleurs que sur les deux plateformes de bois offertes non loin du pavillon de toilette/buanderie. Les tables de piquenique sont costaudes et difficiles à déplacer. Elles ne partiront pas au vent.

Cette halte est adjacente à un très joli parc et les amateurs de vélo apprécieront la longue piste cyclable menant au secteur commercial.

Voilà un exemple à suivre pour les municipalités protectionnistes d’une minorité de campings au détriment de la majorité commerciale d’une ville qui a plus à gagner qu’à perdre.  À cet égard, le Québec est nettement en retard sur l’ouverture d’esprit des villes européennes qui ont compris depuis longtemps qu’on ne peut forcer les caravaniers à payer le gros prix pour seulement un camping d’accommodement. Chapeau Sept-Îles !!!

  • Visité pour 3 nuits en juillet 2019

– PARTEZ À LA DÉCOUVERTE D’AUTRES HISTOIRES CÔTIÈRES….. « Côte-Nord : encore et encore ».

Sept-Iles Halte 800 10

Sept-Iles Halte 800 10

Sept-Iles Halte 800 14

Sept-Iles Halte 800 14

Sept-Iles Halte 800 1

Sept-Iles Halte 800 1

Sept-Iles Halte 800 9

Sept-Iles Halte 800 9

Sept-Iles Halte 800 12

Sept-Iles Halte 800 12

Sept-Iles Halte 800 11

Sept-Iles Halte 800 11

Sept-Iles Halte 800 4

Sept-Iles Halte 800 4

Sept-Iles Halte 800 8

Sept-Iles Halte 800 8

Sept-Iles Halte 800 6

Sept-Iles Halte 800 6

Sept-Iles Halte 800 7

Sept-Iles Halte 800 7

Commentaires 1

  1. J’ai suis allé l’an dernier et je vais y aller dans deux semaines. Félicitations à Sept-îles. Les municipalités de partout aux Québec devront s’ouvrir les yeux et apprendre de leurs erreurs du passé. Souvent les gestionnaires ne voient pas plus loin que le bout de leurs 👃 encore félicitations à Sept îles. On viendra bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *