MOUNT AIRY, NC : Résolument « rétro »

Il y a des villes dont la notoriété tient à son passé, non pas celui des fondateurs de l’endroit il y a des siècles, mais bien à la personnalité mystique d’un comédien qui a marqué l’histoire de la télévision américaine. Bienvenue à Mount Airy, l’alma mater de Andy Griffith.

On dira que le légendaire comédien-réalisateur-producteur américain est peu connu des québécois, mais la visite de sa ville d’origine affiche une mine pour le moins nostalgique qui nous ramène dans le temps, peu importe qu’on l’ait connu ou pas. La découverte de Mount Airy, NC n’est peut-être pas sur le circuit-découverte en Caroline du Nord et pourtant sa visite mérite le détour.

La ville de Mount Airy est comme tant d’autres avec ses grandes bannières sur une grande artère commerciale. Une fois le centre-ville historique atteint, voilà que se découvre un écrin à retourner dans le temps. Il faut s’attarder à déambuler sur la Main et se tremper dans ce qui a les allures d’un vaste magasin d’antiquités animé.

Si on connait bien sûr le curriculum artistique  de la vedette locale, certains repères raviveront le souvenir de la série télévisée « The Andy Griffith Show » qui a présenté 249 épisodes de1960 à 1968 sur le réseau CBS.

Si le célèbre « Barber shop » de l’endroit est ouvert, entrez-y ! Il y a de fortes chances que vous en appreniez encore plus de la bouche du fils du célèbre barbier dont le salon est demeuré intact. Andy Griffith soulignera toutefois dans une entrevue que ces histoires tiennent souvent de la légende mais il fait bon de les entendre tout de même.

Si vous souhaitez approfondir votre connaissance sur la ville et son histoire, oubliez le tour en calèche ou en bus à ciel ouvert, optez pour  une visite dans rien de moins qu’une reproduction d’une des célèbres auto-patrouilles de la série. Originale à souhait et peu dispendieuse à 40$ pour un groupe de 5 personnes.

Vous pouvez aussi vous rabattre sur le Musée qui collige les artéfacts du légendaire citoyen. À $8 le droit d’entrée, le Musée se visite rapidement, mais vous instruira d’un autre pan de l’histoire de la ville qui vous sidèrera littéralement, soit celle des frères siamois Chang et Eng Bunker.

Comme toute vieille ville qui se respecte, les belles maisons d’autrefois sises au départ de la rue Principale sauront séduire. Voilà une destination abordée sans attente qui aura marqué l’imaginaire en temps réel et qui valait le détour hors des sentiers touristiques habituels.

Pour s’y rendre, il faut faire l’effort de s’écarter de la 81, traverser la chaine des Blue Ridge et sa montée-descente pour le moins prononcé. Un écart d’au moins 145 km aller-retour à la I-81. On peut aussi aborder l’endroit quelque peu reclus en s’écartant de la I-77 à la hauteur de Charlotte, NC.

  • Visité en mai 2019

À LIRE AUSSI
MAYBERRY CAMPGROUND, NC : Faudrait cloner l’endroit

Mount Airy16

Mount Airy16

Mount Airy17

Mount Airy17

Mount Airy18

Mount Airy18

Mount Airy8

Mount Airy8

Mount Airy7

Mount Airy7

Mount Airy2

Mount Airy2

Mount Airy10

Mount Airy10

Mount Airy4

Mount Airy4

Mount Airy15

Mount Airy15

Mount Airy9

Mount Airy9

Mount Airy3

Mount Airy3

Mount Airy5

Mount Airy5

Mount Airy6

Mount Airy6

Mount Airy12

Mount Airy12

Mount Airy24

Mount Airy24

Mount Airy23

Mount Airy23

Mount Airy22

Mount Airy22

Mount Airy21

Mount Airy21

Mount Airy20

Mount Airy20

Mount Airy14

Mount Airy14

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *