Les stations de ski, grandes miraculées de la crise de la COVID-19

Les stations de ski du Québec se sortiront de la crise pandémique avec de grands soupirs de soulagement, confirmant que la demande pour les activités de plein air a atteint un sommet inégalé partout au Québec.  Selon les résultats préliminaires de l’Étude économique et financière de l’industrie du ski dévoilés en primeur hier, la pandémie a certes constitué une crise pour les stations, mais elle les a forcées à revoir leur modèle d’affaires, à accélérer le changement et à s’adapter aux multiples mesures sanitaires, des opportunités donc pour améliorer leur performance. Avec cette grande capacité d’adaptation, cette résilience et cette créativité, les stations ont pu offrir des services exceptionnels à leur clientèle, qui ont opté pour les activités de plein air afin de profiter pleinement de l’hiver et ainsi mettre de côté pour quelques heures les difficultés associées à la pandémie.

Dévoilement des résultats préliminaires de la performance de la saison 2020-2021

À l’occasion du dernier Rendez-vous virtuel de l’Association des stations de ski du Québec, le 3 juin dernier, les gestionnaires des stations de ski ont pu assister au dévoilement du bilan préliminaire de la saison. Le professeur émérite en tourisme de l’ESG UQAM et co-auteur de l’Étude économique et financière des stations de ski du Québec, Michel Archambault, y a fait état de 6,1 millions de jours-ski pour la saison 2020-2021, soit un peu plus que la moyenne des dix dernières années, établie à 5,9 millions. Cette donnée est une excellente nouvelle pour l’ensemble de l’industrie car elle confirme que le maintien de l’ouverture des stations de ski s’est traduit par un achalandage plus que satisfaisant, malgré la réduction des capacités d’accueil. Toujours selon les résultats préliminaires de l’Étude économique et financière, l’achalandage normalement accru les fins de semaine se serait déplacé vers un achalandage soutenu durant les jours de semaine, qui sont en augmentation de près de 3 % grâce aux nouvelles possibilités qu’offre le télétravail. Il faut également signaler que l’atteinte de plus de 6 millions de visites est le résultat de la forte présence des abonnées de saison en station qui ont vu l’augmentation de leur consommation de visites accroitre de 30 %. Ces derniers représentent plus de 61 % de l’achalandage total en station pour la saison 2020-2021.

Bien que les résultats soient de bon augure pour la fréquentation, les résultats financiers sont moins réjouissants. Il est important de souligner que les petites stations ont été particulièrement malmenées par la pandémie, qui voient notamment des baisses de leurs revenus d’abonnements (- 9 %) et de billets journaliers (-23,1 %). Les écoles de ski ont aussi été très impactées par les multiples fermetures et contraintes : la diminution de 62,3 % s’est fait ressentir à l’échelle du Québec.

« C’est grâce à la discipline et la rigueur des employés des stations, mais aussi des skieurs et planchistes, que nous avons pu demeurer ouverts durant tout l’hiver. Le fait d’avoir pu maintenir nos opérations ski, l’obtention de la Subvention salariale d’urgence du Canada pour la majorité des stations de ski et l’appui de quelques autres programmes gouvernementaux ont été salvateurs pour les stations de ski du Québec. Si l’on se compare avec d’autres industries du loisir ou du tourisme, les stations sont les grandes miraculées de la crise de la COVID-19, » mentionne avec soulagement Yves Juneau, président-directeur général de l’ASSQ.

Les stations de ski récompensées par l’industrie

La saison de ski qui s’est terminée le 2 mai dernier a été exceptionnelle sur le plan de la résilience, et c’est une caractéristique qui a été soulignée lors du Cocktail de remise des Prix d’excellence, le 3 juin dernier. Des acteurs de l’industrie ont été récompensés à plusieurs niveaux :

  • Prix Gestionnaire de la relève, 100 000 jours-ski et moins : Annie Joncas, Mont Castor, Gaspésie
  • Prix Gestionnaire de la relève, 100 000 jours-ski et plus : Erin Boucher, Camp Fortune, Outaouais
  • Prix Environnement et développement durable : Station Mont-Tremblant, Laurentides
  • Prix Implication sociétale et rayonnement dans la communauté : Destination Owl’s Head, Cantons-de-l’Est
  • Prix Équipe COVID par excellence, 100 000 jours-ski et moins : Ski Garceau, Lanaudière
  • Prix Équipe COVID par excellence, 100 000 jours-ski et plus : Ski Saint-Bruno, Montérégie
  • Prix Station Coup de cœur, 100 000 jours-ski et moins : Ski Garceau, Lanaudière
  • Prix Station Coup de cœur, 100 000 jours-ski et plus : Bromont, montagne d’expériences, Cantons-de-l’Est

Le prestigieux Prix Réal-Boulanger a été décerné à madame Michèle Beauchemin, qui s’est démarquée durant sa longue carrière au sein du groupe Les Sommets et au sein de divers comités à l’Association. Plusieurs réalisations lui sont attribuables, à elle ainsi qu’à toute une équipe chevronnée, notamment la mise sur pied du Programme d’assurance de l’ASSQ. Sa détermination et ses idées novatrices l’ont portée jusqu’au poste de Vice-présidente, développement organisationnel pour Les Sommets. Félicitations à tous les lauréats!

Source : Sophie Leblanc-Leroux, Coordonnatrice aux communications numériques – Association des stations de ski du Québec (ASSQ)  — Crédit photo : Roger Laroche

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *