top of page

CÉDER À LA TENTATION DE LA « P’tite Cochonne »


La raison sociale est pour le moins accrocheuse, mais il n’y a rien de pervers à vouloir céder à la tentation de se sustenter la panse épicurienne en visitant cette boulangerie artisanale du village des Bergeronnes. Invitation déroutante d’autant plus qu’il faudra quitter la route 138 pour rejoindre l’endroit.


Outre les mammifères marins, cette première portion de la Côte-Nord à l’est de Tadoussac n’offre pas vraiment beaucoup d’attractions touristiques proprement dites. « La Boulangerie Artisanale la P’tite Cochonne » est indiscutablement l’un de ces rares attraits du coin.


Ouverte en saison touristique uniquement, on comprendra qu’elle ne dessert pas la faune locale d’autant plus qu’elle se trouve loin du cœur du village. Sa clientèle est résolument passante, avant ou après avoir rejoint le quai d’embarquement des excursions aux baleines ou visitée le Centre d’interprétation Archéo Topo.

L’aménagement du lieu est sympathique et n’a rien de kitch. Si les omniprésentes mouches tellement caractéristiques de la côte brillent par leur absence, on pourra déguster ses achats avec bonheur sur place. Il y a une intéressante offre de produits du terroir.


Depuis 2012, Éric Maillet et Chantal Pinel sont à pied d’oeuvre aux aurores pour alimenter le four extérieur en argile qui livrera les produits frais du jour, absents de tout additif chimique. Ils poursuivent une tradition qui remonte à 2005. (Cliquez sur cette page à l’onglet NOTRE HISTOIRE)

Toute cette authenticité et la courte saison commandent des prix plus élevés auquel on pourrait s’attendre. Nous sommes ressortis de l’endroit allégés de $44 avec un petit pain baguette, 2 brioches et 2 petites pizzas. C’est peut-être la seule récrimination que l’on peut lire sur les divers avis qui pourraient rebuter certains à visiter l’endroit. Quoi qu’il en soit, de retour au Paradis Marin avec vue imprenable sur le fleuve, le goûter du midi réchauffé sur BBQ offrait un plaisir de vacances imbattable.


Même si vous ne voulez pas acheter, un arrêt s’impose et l’esprit qui se dégage de l’endroit vous séduira. Qui sait… peut-être ne pourrez-vous pas résister à la tentation de céder aux avances de la « P’tite Cochonne ».

  • Visité fin juin 2019




Comments


Commentaires

Partagez vos idéesSoyez le premier à rédiger un commentaire.
bottom of page