top of page

COLOMBIE : ÉPHÉMÈRE DÉCOUVERTE DE CARTHAGÈNE

Dernière mise à jour : 1 mai


Sept heures, c'est bien peu pour découvrir une ville portuaire aussi névralgique dans la mer des Caraïbes, mais après 2 jours en mer depuis notre départ de Miami et au lendemain d'une journée de navigation tumultueuse avec ses vagues pouvant atteindre 14 pieds (nous a-t-on précisé), il faisait bon de mettre le pied à terre même pour une si courte période.

 

Notre hôtel flottant est le Norwegian Encore ayant accosté un peu avant les aurores. À peine avions-nous ouvert les yeux puis les rideaux de notre cabine et voilà que l'on découvre que notre quai est partagé avec un paquebot du croisiériste Silversea dont les passagers envahiront aussi la ville qui compte sur cet apport indéniable des paquebots à son bilan touristique.



Carthagène n'est pas la capitale de la Colombie, mais à la levée du jour, on découvre une mégapole avec ses gratte-ciels en toile de fond de ses installations portuaires.



Tandis que les passagers arpentent plus tôt que prévu la cafétéria du bateau pour se retrouver ensuite dans le vaste auditorium du navire pour l'attribution des places des divers forfaits réservés, les bus touristiques s'alignent déjà sur le quai.



Il fait une chaleur écrasante avoisinant les 35'C avec un taux d'humidité on ne peut plus tropical. Nous avons choisi le forfait Highlights of Cartagena. Notre guide Marco est ultra-sympathique, connaisseur de sa ville et son histoire, mais son accent prononcé ne nous permettra pas de saisir toutes ses connaissances. On se contentera donc d'une simple mise en bouche qui ne nous sustentera pas pleinement.

 

Après avoir surmonté une circulation compacte et étourdissante, premier arrêt devant un monastère catholique que nous découvrirons qu'au pied de son promontoire, faute de temps.



Absence de moustiques, mais présence d’une faune de harceleurs touristiques qui nous assaillent comme des mouches. Ils seront omniprésents à chaque étape de la virée pour notre plus grand désagrément.



Le folklore colombien est un mélange entre les cultures des Communautés autochtones d'Amérique du Sud. Il faut ainsi reconnaitre que la présence de femmes en costume traditionnel de Colombie saura mettre, au sens propre et figuré, de la couleur dans la découverte… moyennent une légère rétribution contre une photo souvenir bien sûr.



Arrêt obligé dans un hall de boutiques d'artisanat qui ne semblent pas enticher les occupants de notre bus reviennant bredouille d'un précieux 30 minutes qui auraient pu être utilisés à meilleur escient.



On aurait aimé en apprendre plus à la visite d'un musée maritime où à regret les panneaux explicatifs sont exclusivement en espagnol, sans même une version en anglais universel. À ce passage s'ajoute une démonstration un peu hors contexte du folklore colombien qui aurait mérité meilleur décor.



Cette découverte éclair aura permis tout de même de sentir cette vieille ville autrefois fortifiée et aujourd'hui occupée par un développement pour le moins désordonné qui n'a rien de nord-américain. On pense entre autres au filage anarchique qui ferait grimacer un technicien de Bell ou Videotron.


Certes ce fut bref et nettement insuffisant pour bien apprécier la ville, mais quand même suffisant pour prendre conscience de son époque coloniale dont le vieux quartier de la ville fortifiée qui fait partie du patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO.



* Visité 10 avril 2024 NDLR : Carthagène fut la première des 10 escales de notre croisière de 17 jours de Miami à San Francisco via le canal de Panama.

- Pour consulter l'ensemble des compte-rendus de la croisière, rendez-vous sur cette page.



81 vues1 commentaire

1 Comment


Les bâtiments du quartier touristique sont superbes. Merci de partager! RG

Like
Commentaires (1)

Guest
Apr 28

Merci Roger pour ce compte rendu avec photos de Carthagène. Tu nous fait profiter comme si on y était, c'est une ville que j'aurais bien aimé voir lors de mes croisières.

J'aime
bottom of page