top of page

LA PINTARADE : UNE DÉCOUVERTE AVICOLE BUCOLIQUE


Lorsqu'il est question d'habitudes alimentaires en matière de volaille, les québécois privilégient tout naturellement le poulet et la dinde. De plus en plus cependant, canards et oies se taillent une place dans nos assiettes. Bien sûr si on a un ami chasseur, la perdrix fera le bonheur de plusieurs. Mais qu'en est-il de la pintade ?

 

Volaille déjà fort prisée en Europe, la pintade mérite d'être mieux connue ici. Elle offre une viande goûteuse pouvant s'apprêter de multiples façons lesquelles sauront surprendre les palais de tous.

 

Notre visite Terego chez l'un des très rares éleveurs de pintade au Québec nous aura permis d'annihiler d'agréable façon notre méconnaissance sur l'espèce. Je laisserai à Bruno Guérard, co-propriétaire de La Pintarade de Princeville dans les Bois-Francs, le soin de mieux vous instruire sur cette volaille dont on dit qu'elle est raffinée.



Chantal, Bruno et leur fille Alixia de la ferme La Pintarade de Princeville auront su nous accueillir de façon bien avenante dans un endroit particulièrement idyllique avec cette belle ruralité d'une des plus belles régions agricoles du Québec.

 

Pour des raisons sanitaires établies, nous ne pourrons qu’apercevoir à distance les pintades où même notre présence lointaine les aura effarouchées à vouloir se retraiter prestement dans la grange. La générosité accueillante et instructive de nos hôtes compensait largement le fait de ne pas les avoir pu les observer de près.



Autrefois ferme laitière, l’endroit est on ne peut plus tranquille voire zen à notre goût. Il est situé sur un rang où la faible circulation est composée de tracteurs de ferme et de cyclistes qui y circulent sécuritairement.

 

Le site Terego est éloigné des bâtiments principaux et malgré l’espace qui pourrait en contenir plus, nous y retrouvons que 2 emplacements nichés dans un petit verger en devenir. Ils sont sur pelouse et pas mal au niveau. On y retrouve une table et même un foyer avec bois fournis par les hôtes.


Une petite serre ne fait pas qu’agrémenter le décor, mais saura vous permettre de vous y réfugier si le temps se chagrine et vous contraint dans votre VR. Et pourquoi ne pas y prendre l’apéro sur sa petite terrasse avec vue imprenable !

 


La boutique est modeste, mais complète avec un  vaste congélateur rempli de produits préparés/surgelés qui trouveront facilement refuge dans notre modeste frigo de Van tandis que d’autres se retrouveront sur le grill du BBQ du soir.



La valeur ajoutée d’un séjour Terego demeure les échanges avec les producteurs. La Pintarade et ses artisans passionnés ne font pas exception. Tandis que Bruno termine la construction d’une toilette attenante à la boutique, Chantal nous partage en sus des produits de pintades, ses talents d’artistes et de confection de savons à partir du gras des volailles. (Rien ne se perd)

L’hospitalité des hôtes est indéniable et généreuse. Plusieurs visiteurs ont déjà témoigné avoir même eu droit à des œufs de pintades livrés au VR par la gentille Alexia. Nous n’avons pas eu cette chance, mais nous fûmes tout de même comblés au-delà des attentes.

 

Le lieu, les gens, la météo complice et la vue matinale en prenant son ti-café semblaient vouloir nous retenir alors que nous aurons dû quitter à notre corps défendant… on serait resté plus longtemps ! * Visité le vendredi 28 juin 2024



204 vues

Comments


Commentaires

Share Your ThoughtsBe the first to write a comment.
bottom of page