top of page

KRUSENSTERN : 28 ans plus tard


Nous ne l’avions pas revu depuis le mémorable Rassemblement des Grands Voiliers de Québec 84. Le voilier russe Krusenstern était cette fois seul mais ses 4 grands mats avaient toute l’attention malgré une circulation maritime sans précédent cet automne au chapitre des paquebots de croisière.


La vocation du fleuve St-Laurent comme produit d’appel touristique n’a jamais été aussi pertinente depuis une quinzaine de jours. Les navires de croisières se succèdent à un rythme fou dans la vielle capitale et jusqu’à Montréal pour les paquebots qui peuvent passer sous le pont de Québec. Le Saguenay n’est pas en reste aussi.


Il y a eu la Transat Québec/St-Malo cet été et on promet d’autres compétitions nautiques internationales à chaque année. Nous n’aurons pas à attendre une trentaine d’années avant de revoir l’impressionnante armada de vieux gréements. On promet leur retour pour 2017.


Le printemps dernier, j’animais les états généraux du tourisme qui se tenaient à Sherbrooke. Le gouvernement mettait alors fin à la complaisante tendance de vouloir plaire à toutes les régions dans ses campagnes de promotion internationale et mettait résolument à l’avant scène d’abord et avant tout, le Québec maritime.

Il va de soi que toutes les régions du Québec ont des attraits que l’on retrouve aussi ailleurs dans le monde mais peu d’endroits sur la planète ont un fleuve vivant comme celui du Québec et ce en toutes saisons. Espérons que le changement de gouvernement n’amènera pas un changement de cap dans la stratégie marketing du ministère du tourisme.


La visite du Krusenstern en ce long week-end de l’Action de grâce 2012 est certes la cerise sur le sundae mais n’est certainement pas un feu de paille. Le fleuve n’appartient pas qu’à la ville de Québec mais à toutes les régions riveraines et même au-delà, si l’on en juge par le désir des visiteurs de déborder à l’intérieur des terres.


Le fleuve, c’est la colonne vertébrale touristique de toutes les régions du Québec qui en profitent. Cessons d’être minimaliste et régionaliste et ayons un peu plus d’envergure internationale à la mesure et à la grandeur de notre majestueux fleuve.

Les 247 membres d’équipage du Krusenstern en auront certainement vu de toutes les couleurs… d’automne. Le méga voilier n’a pas accosté dès son arrivée mais il aura plutôt remonté le fleuve en s’arrêtant devant le Yacht Club de Québec (Sillery) pour revenir vers le Vieux-Port en hissant seulement 4 de ses 35 voiles.



Nous aurions aimé monter à bord pour une visite mais il y avait plus d’une heure d’attente. Le mardi, pourtant un lendemain de longue fin de semaine, avait des allures d’affluence de week-end dans le Vieux-Québec.


Photos captées depuis notre balcon (Timonerie du condo), sur la Promenade Champlain, depuis l’Observatoire de Québec et dans le Vieux-Port. (Nikon D-5000 – objectif 18-200mm)


  • Apperçu le 7 octobre 2012


0 vue

Comentarios


Commentaires

Share Your ThoughtsBe the first to write a comment.
bottom of page