top of page

PROVINCETOWN, Mass : le Key West de Cape Cod


L’extrémité de la Floride et celle de Cape Cod ont beaucoup d’affinités. Si on a déjà visité l’une, il ne faut pas se surprendre de l’autre. Provincetown possède la plus forte concentration de couples gais aux Etats-Unis. La population de 3 000 résidents permanents gonfle à 60 000 durant la période estivale. Boutiques, restaurants et architecture sont indiscutablement dans le même esprit de ce que l’on retrouve à la pointe floridienne.


Dès que l’on franchit la porte d’entrée de Cape Cod au Pont Sagamore qui enjambe le canal, on mettra 100 km avant de rejoindre cet ultime centre de villégiature via la Route-6. Ce ne sont pas tous les visiteurs de la péninsule qui y trouvent refuge lors de leur séjour sur la réputée presqu’île. Nombreux sont ceux qui s’y rendront plutôt flâner une journée pour fureter dans les boutiques de Commercial Street ou encore pour visiter les plages du Cape Cod National Seashore qui occupe 75% du territoire de la municipalité.



Nous n’osons imaginer combien l’endroit doit être bondé de touristes en juillet/août lorsque l’on constate combien il y a déjà forte affluence un jour de semaine en septembre. C’est probablement à ce moment que la visite s’avère certainement la plus aisée.


Comme c’est souvent le cas dans les agglomérations gaies, plusieurs boutiques sont de bon goût en contraste avec d’autres plus criardes. L’esprit artistique se fait bien sentir par la présence de galeries quand ce ne sont pas certaines résidences qui affichent une extravagance où on ne peut que s’arrêter.



Quelques heures suffiront à certains pour découvrir l’endroit. Un séjour prolongé permettrait toutefois de mieux connaître la restauration et les endroits animés en soirée. Pour une brève visite, évitez le stationnement assez onéreux sur la plage. Rabattez-vous un peu à l’écart sur les stationnements municipaux à taux horaire très raisonnable.


Même pour quelques heures, l’endroit mérite la visite. On comprend alors pourquoi d’autres apprécient tant d’y effectuer un séjour plus allongé. Sans préjudice, on peut dire qu’à l’instar de Key West, P-Town est un lieu pour « quiconque se ressemble – se rassemble », sauf bien sûr pour les visiteurs d’un jour.


  • Visité en septembre 2013 – on y retournera.



Comments


Commentaires

Partagez vos idéesSoyez le premier à rédiger un commentaire.
bottom of page